Crèche de la ville de LYON la CGT reçu

Le 15 décembre 2020 la CGT s’est entretenue avec Monsieur VASSELIN, adjoint à la petite enfance de la ville de Lyon.
Il nous a présenté son plan de mandat :
– ambition d’ouvrir 25 crèches, dont 4 seront déléguées à des associations pour 1 qui sera publique ;
amélioration des espaces extérieurs des structures de la petite enfance (remettre la nature dans le quotidien des enfants) ;
– utiliser des couches lavables, comme dans d’autres villes ;
impliquer les familles dans la vie des établissements (la présence des parents, avec une durée et une périodicité, sera contractualisée au moment de l’inscription de leur enfant) ;
– sortir plus souvent les enfants hors de la crèche, en allant acheter des légumes au marché, au square…
alimentation 100% locale et 50% bio ; développer l’économie circulaire, boîtes à échange (jouets, vêtements), bacs à compost, fabriquer des jeux à partir de matériaux recyclés ;
La CGT a rappelé les difficultés actuelles et fait part de ses interrogations sur ces propositions :
il manque déjà beaucoup de personnel dans les établissements et le service enfance a du mal à embaucher. Monsieur VASSELIN répond qu’il va travailler avec la CAF, la métropole et la région pour améliorer les recrutements, former plus de professionnel.les ;
pour l’idée de remettre les couches en tissus cela ne sera pas évident car il faudra faire appel à une blanchisserie comme dans les années 70 où cela avait déjà mis en place puisque les couches synthétiques n’existaient pas. Monsieur VASSELIN indique qu’un questionnaire doit être envoyé aux structures sur ce sujet ;
les familles, celles qui le peuvent, s’impliquent déjà dans les crèches (café-parents, animations en jouant d’un instrument de musique, et dans différents ateliers, sorties avec le groupe de leur enfant …) ;
des restrictions existent pour les sorties avec les enfants en transport en commun. Monsieur VASSELIN précise que les squares de proximité seront privilégiés pour les sorties.
La CGT a également fait part des contraintes du contrat enfance, qui comprend des taux de remplissage et un nombre de jours d’ouverture très élevé. Le gouvernement, avec l’accord de la ville de Lyon a augmenté le nombre de places offert en crèche, sans accroître le nombre de structures ni embaucher. Ces clauses du contrat CAF font peser des contraintes importantes pour le personnel, comme le « surbooking » à la mi-journée. A cela s’ajoute le non remplacement des personnel.les absent.es, le comptage « ville de Lyon » de la cuisinière et de la directrice dans le taux d’encadrement légal alors que ces personnes n’ont pas pour tâche principale d’être auprès des enfants. Nous avons aussi demandé plus de mixité, avec l’embauche d’hommes pour travailler auprès des enfants.
La CGT a sollicité Monsieur VASSELIN pour augmenter les régimes indemnitaires et soutenir nos revendications nationales pour de meilleures grilles de salaires dans la filière médico-sociale. Sur ce dernier point, il nous a dit qu’il est un élu de Lyon et n’a aucun relais au niveau national.

Laisser un commentaire

Vous avez des propositions, des suggestions ou des réaction à apporter ? N'hésitez pas à commenter cet article...

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments