Ces directeurs qui gouvernent seuls

Convaincus d’avoir toujours raison, ils ne sont spécialistes de rien, mais ne consultent pas pour autant ceux qui maîtrisent le domaine d’activité et la technique ; leur unique champ d’expertise, c’est le soin de leur image.
Peut-être sont-ils victimes de leur ego… toujours est-il qu’ils agissent en monarques et ne supportent pas la contradiction, encore moins que l’on ait l’audace de discuter leurs directives.
Dans le « monde d’après » prophétisé avec optimisme durant la première période de la crise – mais assez rapidement oublié – le mirage d’une plus grande écoute et d’une valorisation des acteurs de terrain s’est dessiné.
Ceux qui ont cru à ces postures politiciennes ont pu rapidement s’apercevoir qu’il n’en serait rien …
La restructuration, précédée de l’inévitable (et coûteux) audit, à la fois prétexte et alibi, est leur arme de prédilection. Une restructuration c’est très commode pour déplacer les indésirables et récompenser leurs plus assidus courtisans …
Les plus anciens d’entre nous se surprennent à regretter les dirigeants de l’ancien temps, autoritaires, forte gueule, bons vivants et volontiers portés sur le clientélisme.
Malgré ces travers, ils savaient écouter le « simple » agent en prise avec la réalité du terrain et aguerri à la technique.
Rien de tout cela ne subsiste chez les carriéristes dont il est question ici. Adeptes de la novlangue, galvanisés par leurs présentations PowerPoint et leurs tableaux Excel : leur brutalité s’exprime sous une forme bien plus sournoise.
Certains d’entre-deux sélectionnent les personnels les plus dociles, acquis à leur cause, et leur font miroiter une promotion (qui n’arrivera peut-être jamais), d’autres se séparent, sous des prétextes fallacieux, de contractuels « encombrants », avec la bénédiction de l’administration.
Ils s’adonnent également à l’acharnement, la pression (le harcèlement ?) pour arriver à leurs fins, et obtenir la mutation des titulaires qu’ils ne peuvent licencier.

Laisser un commentaire

Vous avez des propositions, des suggestions ou des réaction à apporter ? N'hésitez pas à commenter cet article...

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments