Communication aux parents de l’école Marie Bordas

Aux parents de l’école Marie Bordas …
Aujourd’hui, lundi 19 septembre, aucune Agente Territoriale Spécialisée des Ecoles Maternelles (ATSEM) de la ville de Lyon n’assurera l’accueil de vos enfants, tout comme les Agents Spécialisés des Écoles Primaires (ASEP) n’accueilleront pas vos enfants pour le déjeuner, …
L’ensemble des professions qui encadrent vos enfants et accompagnent les enseignants (ATSEM, EVS, ASEP, Animateurs, …) dit STOP !!!
Nous ne sommes pas malades, mais … Enfin, si. Les conditions dans lesquelles nous sommes contraintes de travailler nous rendent malades. Malades de ne pas pouvoir accueillir dignement les enfants dont nous avons la charge : VOS enfants !
L’ensemble des professionnels qui prennent soin de vos enfants tout au long de l’année déplore un manque de moyen criant, rendant l’accueil humain, l’écoute et l’attention nécessaire de plus en plus difficile à mettre en œuvre. Pour exemple, nous refusons de ne pas couper les fruits, y compris pour les plus jeunes pour gagner du temps, et ainsi réussir à préparer l’ensemble des assiettes. Nous refusons de devoir presser un enfant aux toilette (ou lui refuser d’y aller) par manque de personnel.
Nous ne produisons pas de pièces à la chaine. Nous travaillons à l’éveil, l’apprentissage et l’ouverture au monde de vos petits. Cela demande du temps, de la patience, et de l’attention. Nous, comme eux, comme vous, méritons un service public autour de la scolarité de qualité.
Nos conditions de travail se dégradent par manque de personnel, par une politique de réduction des coûts qui d’une part, vise à nous maintenir dans une précarité (nous sommes, soit contractuelles, au chômage durant l’été, soit agente de la Ville, quasiment Smicardes à vie), d’autre part remet en cause le Service Public en dégradant la qualité de celui-ci.
Puisque nos justes revendications ne sont pas entendues par la Ville de Lyon, nous en sommes réduites à faire grève pour enfin obtenir :
• Des embauches pour assurer :
o Un accueil et une prise en charge des enfants dans des conditions dignes pour eux
o Des conditions de travail correctes pour nous,
• La reconnaissance de la pénibilité de nos métiers

Laisser un commentaire

Vous avez des propositions, des suggestions ou des réaction à apporter ? N'hésitez pas à commenter cet article...

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments