CRISE, EXTREME DROITE et CLASSE OUVRIERE (3ème partie)

L’Extrême droite a gouverné la France pendant cinq années de 1940 à 1944.
La défaite militaire de mai-juin 1940 permet l’installation du régime de Vichy. Le maréchal Pétain devient Président du Conseil et demande l’arrêt des combats.
Le Parlement met fin à la IIIème République et donne tous les pouvoirs à Pétain pour promulguer une nouvelle Constitution.
Dix actes constitutionnels, pris entre 1940 et 1941 vont investir Pétain d’un pouvoir dictatorial. Il va proclamer la « Révolution nationale » placée sous le thème « travail, famille, patrie ». Une de ses premières décisions sera de dissoudre les confédérations syndicales CGT et CFTC.
Pétain va bénéficier de l’appui de l’Eglise catholique et surtout de sa hiérarchie. L’accueillant à Lyon, le cardinal Gerlier dira « Pétain c’est la France, la France c’est Pétain. ». Trois autres piliers de la société française de l’époque vont être ses soutiens : une grande partie de l’armée, de larges pans de la haute administration française et le patronat dans ses grandes composantes.
Le suffrage universel est supprimé. Les juifs, les francs-maçons et les communistes sont poursuivis et persécutés. Une législation antisémite est promulguée. Des juridictions d’exception sont créées. La presse est étroitement contrôlée.
Le régime de Vichy s’efforce d’embrigader les jeunes dans les chantiers de la jeunesse. La Charte du travail développe une idéologie de collaboration de classes où le patron est tout puissant.
La collaboration avec l’Allemagne nazie va être recherchée sur tous les plans. Les grandes entreprises et les banques vont y participer intensément. Le grand patronat sortira discrédité de cette période.
Tout au long de l’occupation, l’asservissement aux diktats des allemands ne cessent de croitre. C’est ainsi que sera créé le Service du Travail Obligatoire (STO) début 1943. Le STO contraint tous les jeunes français nés en 1920, 1921 et 1922 à aller travailler pendant deux années en Allemagne en remplacement des ouvriers allemands incorporés dans l’armée nazie.
Dans la même période, la répression se déchaine encore plus, amplifiée par la création en janvier 1943 de la Milice par Joseph Darnand. C’est la multiplication des arrestations des juifs et des résistants, leurs emprisonnement, leurs déportations dans les camps nazis et leurs assassinats.
A partir du 6 juin 1944, avec le débarquement des alliés, tout se délite et l’effondrement du régime de Pétain ne pourra être évité. Au début de septembre 1944, Philippe Pétain et Pierre Laval seront assignés en résidence en Allemagne.
Le 10 septembre 1944, le gouvernement provisoire de la République française proclame l’abolition de la législation de Vichy

Laisser un commentaire

Vous avez des propositions, des suggestions ou des réaction à apporter ? N'hésitez pas à commenter cet article...

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments