Déclaration de la CGT au CRO

La CGT demande le retrait de la loi Fonction Publique

Notamment,  les articles autorisant une ordonnance concernant la formation professionnelle et le CNFPT.

Le CNFPT remplit une mission de service public au plus près des territoires. Etablissement unique et national, il est garant de l’unicité du statut de la Fonction publique territoriale. Il repose sur le principe de cotisation dont la mutualisation permet l’égalité d’accès pour tous les agents à la formation.

Il n’y a qu’une seule Fonction Publique Territoriale et, tous les agents seront les premiers perdants, ils doivent avoir les mêmes droits à la formation, le même accès au service public de la formation professionnelle.

La CGT revendique des moyens financiers pérennes pour permettre un véritable développement de la formation professionnelle continue. Elle revendique une cotisation sociale versée pour la formation des agents et utilisée à leur seule initiative grâce à un droit au départ en formation beaucoup plus fort pour leur qualification, pour leur carrière et pour leur épanouissement.

Il y a aussi le financement de la formation des apprentis qui  est assurée par la Région jusqu’à la fin de l’année et dont le projet de loi institue la charge, pour 75%, au CNFPT sur la cotisation actuellement consacrée à la formation des agents territoriaux. L’objectif d’un nombre important d’apprentis dans la FPT entamerait largement le budget formation des agents territoriaux.

Nous nous félicitons  (suite à la déclaration de l’AMF) de l’évolution de certains élus qui ont compris la nocivité de ce projet de loi.

Nous resterons vigilants et mobilisés pour la défense du service public de la formation professionnelle des agents territoriaux.

Laisser un commentaire

Vous avez des propositions, des suggestions ou des réaction à apporter ? N'hésitez pas à commenter cet article...

avatar
1000