Égalité salariale entre les femmes et les hommes : une action intersyndicale au comité technique et un recours gracieux contre la délibération sur le RIFSEEP

Lors du comité technique du 15 juillet 2019 un rassemblement avait été organisé en intersyndicale pour protester contre les ratios d’avancement proposés pour la filière médico-sociale, filière largement féminisée.
Le conseil municipal s’est engagé depuis 2012, avec l’adoption de la charte de l’égalité, puis le label diversité, mais rien n’avance ou si peu en matière de rémunération.
Le préjudice subi se chiffre, pour les filières féminisées, en catégorie A, en centaines d’euros par mois, en milliers d’euros par an et en centaines de milliers d’euros sur la carrière.
Les grilles de salaires, fixées par l’Etat, sont également défavorables pour la filière médico-sociale en catégorie A. Sur ces grilles, la ville n’a pas la possibilité d’agir, mais la ville de Lyon peut adopter les ratios d’avancement de grade les plus favorables possibles. Nous avons demandé 100 %.
La ville de Lyon peut également adopter un régime indemnitaire qui abolisse les inégalités.
Depuis plusieurs années, à chaque discussion sur le sujet des inégalités salariales femmes/hommes avec les élus de la ville de Lyon, il nous a été dit que ce sujet serait traité dans le cadre du RIFSEEP. Or s’il est traité, il l’est de manière insuffisante. En effet le conseil municipal a adopté en mai dernier une délibération « avec pour objectifs de réduire les écarts de régimes indemnitaires entre filières notamment en faveur des filières plus féminisées ». Mais réduire ne veut pas dire supprimer. Or nous demandons, avec l’appui d’une grande majorité des agents concernés que cessent les discriminations indirectes dont sont victimes les agents de la catégorie A de la filière médico-sociale qui travaillent à la ville de Lyon.
C’est pourquoi un recours gracieux a été déposé par le syndicat UGICT CGT contre les articles fixant les « montants socles » de la filière médico-sociale dans la délibération du conseil municipal sur le RIFSEEP.
Combien de temps faudra-t-il encore attendre pour que l’égalité salariale entre les femmes et les hommes s’applique à la ville de Lyon ?

Laisser un commentaire

Vous avez des propositions, des suggestions ou des réaction à apporter ? N'hésitez pas à commenter cet article...

avatar
1000