Élection piège à cons, ou devoir citoyen ?

Comme beaucoup d’entre vous, j’étais présent au bureau de vote, comme assesseur, secrétaire, scrutateur. Nous apprenons le 19 mars, soit quatre jours après le premier tour des élections municipales, par une déclaration de l’ancienne ministre de la santé Agnès BUZIN, que ces élections n’auraient jamais dû se tenir en raison des risques accrus de contamination!

Quelle confiance pouvons-nous avoir dans la parole gouvernementale ?

Et que penser des élus municipaux lyonnais, présidents de bureaux de vote qui se sont défilés et ont été remplacés en dernière minute par des cadres A volontaires de la ville de Lyon ? Savaient-ils? Avons-nous été naïfs ou trop obéissants comme doivent l’être les fonctionnaires ?

Nous avons bien entendu fait le constat qu’il était impossible de garder ses distances lors du vote et que les gels, gants et désinfectants paraissaient une protection bien limitée. Combien d’entre nous serons contaminés, combien de personnes avons nous contaminées si nous étions porteurs sains ? 

Fallait-il maintenir le scrutin dans ces conditions ? L’abstention est la mort de la démocratie. Cette dernière était-elle si importante pour nos dirigeants ?

Pour nous la démocratie reste essentielle et nous avons besoin d’institutions et d’élus fiables. 

Laisser un commentaire

Vous avez des propositions, des suggestions ou des réaction à apporter ? N'hésitez pas à commenter cet article...

avatar
1000