Emancipation des femmes : une longue histoire qui se poursuit

En 1971, Olympe de Gouges, femme de lettres devenue femme politique et considérée comme une des pionnières du féminisme français, écrivait la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne on pouvait lire : « la femme naît libre et demeure égale à l’homme en droits ». Mais malheureusement, dans les faits, cela prendra bien plus de temps pour que cela soit vrai.
On aurait pourtant pu croire que des évènements marquants comme la Révolution française de 1789 permettraient d’améliorer la reconnaissance des femmes mais cette dernière n’a pas modifié leur condition, ne leur ouvrant même pas le chemin de la citoyenneté.
En 1804, le Code civil rend officiel l’infériorité de la femme en mentionnant qu’elle dans ses pages qu’elle « doit obéissance à son mari ».
Quelques dates clés
1920 : Les femmes peuvent adhérer à un syndicat sans l’autorisation de leur mari.
1944 : droit de vote et l’éligibilité aux femmes.
1965 : Les femmes peuvent exercer une activité professionnelle sans l’autorisation de son mari et ouvrir un compte en banque à leur nom propre. S’ajoute l’interdiction de licencier une femme enceinte et pendant les douze semaines suivant l’accouchement.
1970 : La loi relative à l’autorité parentale conjointe modifie le Code civil et substitue l’autorité parentale conjointe à la puissance paternelle.
1972 : Une loi pose le principe de l’égalité de rémunération entre les hommes et les femmes.
1975 : Promulgation de la loi autorisant l’interruption volontaire de grossesse (IVG).
1980 : La loi relative à la répression du viol en donne une définition précise et le reconnaît comme un crime : « Tout acte de pénétration sexuelle, de quelque nature qu’il soit, commis sur la personne d’autrui, par violence, contrainte, menace ou surprise, est un viol. »
1983 : réforme le Code du travail et le Code pénal et établissement de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes.
1995 : Création de l’Observatoire de la parité entre les femmes et les hommes, remplacé en 2013 par le Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes.

Laisser un commentaire

Vous avez des propositions, des suggestions ou des réaction à apporter ? N'hésitez pas à commenter cet article...

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments