FSGT : 86 ans de promotion du sport pour tous

La Fédération Sportive et Gymnique du Travail (FSGT), compte 270 000 adhérents en France dont 7 500 dans le Rhône . Toujours dans le Rhône 261 clubs sportifs proposent une vingtaine d’activités physiques, sportives et artistiques différentes.
La FSGT voit le jour en 1934 de la fusion de deux fédérations du sport travailliste puisque « devant les menaces fascistes et les dangers de guerre, les organisations sportives des travailleurs ne sauraient prolonger plus longtemps leur division ».
La FSGT promeut le droit d’accès au sport pour tous dans le rejet du racisme qui se manifesta par la suite dans la Résistance, la solidarité avec les victimes d’injustices sociales, des persécutions politiques et la défense des intérêts sportifs du monde du travail.
Elle combat notamment contre les Jeux Olympiques de Berlin en 1936 et soutient l’engagement en faveur de « l’Olimpiada Popular de Barcelone ». Une des Olympiades populaires organisées, en protestation contre la tenue des JO à Berlin, et perçues comme des jeux antifascistes.
Au fil de son histoire, la FSGT a milité au sein du Front Populaire de 1936 (congés payés, création du Brevet Sportif Populaire), dans la Résistance à l’occupant nazi. Durant cette période, sa revue « sport libre » continue d’être publiée dans la clandestinité. Son secrétaire général Auguste Delaune est arrêté pour acte de résistance, par la police française et torturé par la police allemande avant de mourir de ses sévices.
La FSGT a aussi participé à la dénonciation des guerres coloniales mais aussi à la solidarité internationale contre l’apartheid dans le sport en Afrique du Sud, et avec le mouvement sportif palestinien.
Elle a participé à la démocratisation des activités sportives au cours des années 70 (sport féminin, activités physiques d’entretien des adultes, + de 50ans). Aujourd’hui, la FSGT milite pour le droit au sport pour toutes et tous.
Elle a pour objectif l’émancipation humaine, sociale à travers les pratiques sportives pour rendre les pratiquants autonomes, responsables et citoyens.
Lors de notre entrevue nous avons beaucoup discuté du sport dans l’entreprise. Dans le comité du Rhône 80% des clubs ont été des clubs d’entreprise. Ils ne sont plus que 30 % aujourd’hui.
Ceci lève la question des organismes, comme le COS, qui font du sport et de la culture les parents pauvres des œuvres sociales, plutôt enclin à proposer des activités de consommation comme les remboursements des billets pour aller voir l’OL ou Mickey plutôt que de promouvoir un accès au sport émancipateur car le club sportif d’entreprise c’est du lien social mais aussi un esprit de corps, une solidarité au sein de l’entreprise.
« L’on ne peut pas laisser le sport et la culture, qui sont des moyens sociaux pour l’individu au travail, entre les mains du patronat »disait le président du comité du Rhône. C’est tout l’objectif de la FSGT.
Ces objectifs émancipateurs sont toujours d’actualité, bon nombre de clubs sont prêts à nous accueillir.

Si vous désirez les contacter :
FSGT, comité du Rhône
82 rue Sully, 69006 LYON
Mail. comite@fsgt69.fr
Tél. 04 78 89 12 50

Laisser un commentaire

Vous avez des propositions, des suggestions ou des réaction à apporter ? N'hésitez pas à commenter cet article...

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments