Interview des agents du service public du gaz et de l’électricité

Continues-tu à intervenir sur le terrain, chez les usagers en cette période de confinement lié à la crise sanitaire du COVID19 ?

Oui, on continue à réaliser les interventions dites de 1er nécessités appelées le « service minimum ». Il s’agit, dans nos corps de métier, des opérations de rétablissement dans le cadre d’un dépannage, d’une mise en service ou d’un raccordement des établissements prioritaires listés par le gouvernement.

Es-tu équipé pour te protéger du risque viral ?

Chez Enedis on a du gel hydro-alcoolique ou du savon et un jerricane d’eau pour pouvoir se laver les mains après les interventions. On nous demande de respecter une distance de sécurité de 2 mètres minimum avec les usagers et/ou les collègues. On a aussi quelques masques si jamais cette distance ne peut être respectée.

Comment vis-tu cette situation de crise dans ton entreprise ?

Nous, chez Enedis on a l’habitude de travailler en situation de crise notamment lors des fameuses crises FIRE qui sont déclenchées lorsqu’il y a des catastrophes naturelles qui endommagent le réseau. Alors des équipes de toute la France partent en soutien à la zone sinistrée et travaillent jour et nuit pour rétablir le réseau. Mais dans cette crise là c’est pas pareil, on s’est senti un peu démunis devant une catastrophe invisible. Au début, on s’est aussi senti un peu dépourvus d’information, après les 1eres annonces du gouvernement à la TV, sur les réelles dispositions que nos chefs voulaient prendre et on n’avait pas beaucoup de matériel de protection non plus. On a l’habitude de travailler avec nos EPI mais là on n’a pas vraiment d’équipement adaptés à part de l’eau et du savon pour se laver les mains…. Nos interventions ont petit à petit été réduites pour qu’on puisse nous aussi se confiner mais au début de la crise franchement on sortait pour toutes sortes d’interventions même des relevés de compteur ! Depuis la semaine dernière (le 23 mars) ça va mieux, nos interventions ont été ajustées pour ne faire que les urgences et les dépannages et nous avons eu quelques masques. C’est normal qu’il faille assurer le minimum pour les usagers, on ne va pas laisser les gens dans le noir !

Laisser un commentaire

Vous avez des propositions, des suggestions ou des réaction à apporter ? N'hésitez pas à commenter cet article...

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments