La CGT de la ville de Lyon soutient l’occupation de l’opéra de Lyon

Madame l’adjointe à la culture,
Monsieur le maire,
Depuis ce lundi un collectif de jeunes occupe l’opéra de Lyon.
Leurs revendications, que nous partageons, sont :
– Obtenir la prolongation de l’année blanche, son élargissement à tous les travailleur.euse.s précaires, extra et saisonnier.ère.s entre autres, aussi pour les primo-entrant.e.s ou intermittent.e.s en rupture de droit ;
– Obtenir des mesures d’urgence face à la précarité financière et psychologique des étudiant.e.s ;
– Obtenir un plan d’accompagnement des étudiant.e.s du secteur culturel en cours
d’étude, afin qu’ils récupèrent les mois de formation amputés par les confinements,
et à la sortie, pour leur permettre d’accéder à l’emploi ;
– Obtenir un retrait pur et simple de la réforme de l’assurance chômage ;
– Obtenir un financement du secteur culturel passant par un plan massif de soutien
à l’emploi, notamment en développant la permanence des artistes dans les
institutions culturelles et des aides spécifiques aux compagnies, en concertation avec les organisations représentatives des salarié.e.s de la culture ;
– Obtenir la mise en place d’un revenu pour les moins de 25 ans et tous les étudiant.e.s afin qu’ils.elles puissent se loger, se nourrir, étudier et vivre dignement ;
– Obtenir la réouverture des lieux de culture et de tous les établissements d’enseignements supérieurs, dans le respect des consignes sanitaires. Ces réouvertures ne devraient toutefois pas être un pansement pour faire oublier la non-application éventuelle des revendications précédentes. Nous rappelons que la réouverture seule ne suffirait pas en effet à subvenir aux besoins urgents des travailleur.e.s et étudiant.e.s du secteur culturel.


La CGT Ville de Lyon apporte tout son soutien à ces jeunes.
Nous ne doutons pas de votre compréhension face à l’expression de la souffrance et de l’inquiétude de cette jeunesse, et de ses attentes pour des jours meilleurs.
Nous vous demandons de leur permettre d’accéder au confort minimum que sont les douches et la cuisine de l’Opéra afin qu’ils puissent vivre cette occupation dignement.
Emmanuel Macron l’a dit « c’est dur d’avoir 20 ans en 2020 ».

Mais les paroles ne suffisent pas. Les lyonnais-es ont rejeté massivement la politique de vos
prédécesseurs et ne veulent plus de cette politique destructrice de service public qui ne sert que les premiers de cordés.
Nous attendons des gestes forts de votre part vis-à-vis de ce mouvement. Il serait inconcevable qu’une municipalité se disant pour le progrès social ne soutienne pas l’expression de ces revendications. De
même, nous vous demandons d’impulser une tolérance de la part de la police municipale sur la question de la circulation autour de l’Opéra, et notamment pour les livreurs à deux roues, qui sont bien souvent des jeunes, étudiants ou non, mais en situation de précarité.
Nous appelons l’ensemble de nos syndiqués ainsi que l’ensemble de nos camarades CGT du Rhône à soutenir cette jeunesse en lutte.
Pour la CGT Ville de Lyon
Le secrétaire général
Sébastien Douillet

Laisser un commentaire

Vous avez des propositions, des suggestions ou des réaction à apporter ? N'hésitez pas à commenter cet article...

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments