Le confinement dans les écoles de la ville de LYON

Résumé de la vie des écoles durant le confinement et lors de la reprise progressive des enfants dans les écoles depuis le 14 mai, jusqu’à l’arrivée de tous les enfants le lundi 22 juin

Durant la période de confinement les enfants des soignants ont été accueillis dans 17 écoles réparties sur tout le territoire. Les agents des écoles primaires et maternelles (ASEP et ATSEM) ont assuré la désinfection des locaux utilisés. Le personnel de restauration a assuré la prise en charge des repas chauds servis chaque midi aux enfants. Les gardiens ont permis de transmettre aux parents, par le biais de leur directeur, les devoirs des enfants dont les parents ne disposaient pas du matériel nécessaire et dans les écoles où les enfants étaient accueillis. Ils ont également apporté leur aide pour la désinfection des locaux.

Les agents sont donc intervenus à tour de rôle dans des écoles qui bien souvent n’étaient pas leur lieu de travail habituel. Chacun a ainsi contribué au bon déroulement de cet accueil dans des conditions difficiles en exerçant des missions qui n’étaient pas les leurs et tout cela dans un climat de très grande anxiété.

La mise en place de cet accueil a été compliqué et la CGT a du intervenir à de nombreuses reprises afin d’assurer la sécurité des agents mais aussi l’équité entre tous les agents et sur tous les territoires, ce qui n’a pas été chose facile car une grande disparité a été constatée, aussi bien sur les horaires que sur les missions de chacun, selon les responsables de proximité. Suite au déconfinement, l’école a repris par groupe et non pas en classe entière pour les enfants des grandes sections maternelles, des CP et CM2. Cette reprise s’est plutôt bien déroulée. Le respect des distances a pu s’appliquer car il y avait peu d’enfants dans chaque groupe (de 8 à 10 enfants). Les gestes barrières ont pu être respectés et les agents ont été dotés du matériel nécessaire, masques jetables pour les ASEP et agents de restauration, masques FFP2 pour les ATSEM et personnel intervenant auprès des enfants des écoles maternelles, gants, sur-blouses et gel hydroalcoolique, etc…..

Ce matériel était réceptionné puis distribué aux agents par le gardien.

Toutefois les agents ont vu leurs missions changer pendant cette période de transition. Beaucoup de travail de désinfection tout au long de la journée auquel tous les agents ont participé. Cela a représenté une énorme surcharge de travail, bien souvent les ASEP et les ATSEM n’étaient même plus présents sur le temps de cantine.

Les ACH (Aide Classe Handicapé) ont elles aussi assuré l’accueil des enfants et la désinfection des classes et des locaux utilisés. Les cantines n’étaient plus en self mais en service à table (traditionnel) avec des contraintes de distanciation et de désinfection entre chaque service : une pause de 15 minutes, du produit désinfectant avant la remise du couvert.

Les conditions de travail se sont beaucoup dégradées à partir du 25 mai avec l’arrivée des enfants de CM1 et tout est devenu catastrophique le 04 juin avec l’arrivée des enfants de CE1 et CE2. L’absence de nombreux agents pouvant bénéficier d’ASA (Autorisation Spéciale d’Absence) n’ayant pas été correctement prise en compte par la direction de l’éducation, le taux d’absentéisme a fait peser une surcharge énorme de travail sur les agents présents.

Mais le plus fort de cette désorganisation a été l’annonce faite, au cours de la réunion avec Monsieur MAILLARD, le 19 mai, de l’arrivée d’une entreprise de nettoyage privée, en lieu et place d’agents contractuels ou vacataires, le soir dans les écoles pour assurer le nettoyage et la désinfection des locaux. La CGT a immédiatement déposé un préavis de grève qui a permis d’obtenir le retrait de cette entreprise privée dès la fin de l’année scolaire.

Depuis le lundi 22 juin tous les enfants sont de retour à l’école en classe entière. Terminé les désinfections de chaque instant, terminé les distanciations de 4m2 il suffit d’1m2 en latéral. En bref du jour au lendemain tout est rentré dans l’ordre ou presque !

Malgré cela pas de reprise des selfs, le repas reste unique et peut être servi chaud ou froid dans la cantine ou dans tout autre lieu approprié. Les ASEP et ATSEM reprennent le service de cantine. Malgré la livraison de lingettes désinfectantes permettant de supprimer les 15 minutes d’attente entre chaque service, le nombre d’enfants oblige souvent à la mise en place de 3 services, ce qui reste très compliqué et épuisant pour les agents.

Nous retiendrons de cette période l’implication de tous les agents ASEP, gardiens, agents de restaurant, ACH, ATSEM, agents ALAE qui a permis la continuité du service public et a contribué à venir à bout de cette crise sanitaire sans précédent.

Hélas l’administration n’a pas du estimer que tous les efforts fournis par nos agents, durant cette période de COVID 19, étaient louables, car la demande de la CGT concernant la suppression de la période de nettoyage du mois de juillet a tout bonnement été refusée.

Le positif de tout cela : mission accomplie contre le coronavirus, fiers d’être fonctionnaires.

Laisser un commentaire

Vous avez des propositions, des suggestions ou des réaction à apporter ? N'hésitez pas à commenter cet article...

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments