Les directeurs d’accueil et de loisirs et l’UGICT-CGT ont enfin obtenu la déprécarisation de leur situation :

Les Directeurs d’Accueil et de Loisirs (DAL) sortent enfin de la précarité dans laquelle ils étaient injustement maintenus par la ville de Lyon depuis la réforme des rythmes scolaires en 2014.
Ensemble nous sommes parvenus à un accord avec la ville de Lyon qui vient d’accepter de pérenniser les postes de DAL et de leur proposer des contrats adaptés : des CDD de 3 ans pour tous et des CDI pour tous ceux qui exercent des missions de DAL depuis plus de 6 ans.
Il semble que le nouvel exécutif et l’administration aient pris conscience du rôle essentiel de ces cadres, qui oeuvrent dans les écoles de la ville de Lyon, avec leurs équipes d’animateurs, en assumant la pleine responsabilité des élèves durant le temps périscolaire (de 12 h 00 à 14 h 00 et de 16 h 30 à 18 h 30).
C’est également la reconnaissance de leur mobilisation et de leur dévouement durant la crise sanitaire et notamment durant la première période de confinement.
Nous sommes particulièrement heureux que la ville mette fin à cette injustice mais le combat est loin d’être terminé. Le prochain concernera les centaines d’animateurs qui travaillent avec les directeurs d’accueil et de loisirs dans les 204 écoles de la ville de Lyon, dans la plus totale précarité, et dont ils tiennent à rester solidaires.

Laisser un commentaire

Vous avez des propositions, des suggestions ou des réaction à apporter ? N'hésitez pas à commenter cet article...

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments