« Pas de bébés à la consigne » bilan de la manifestation du 28 mars 2019

La CGT de la ville de Lyon tient à remercier tous les agents, les parents ainsi que les employés des crèches privées et associatives qui se sont mobilisés ce 28 mars à l’appel du collectif : « Pas de bébés à la consigne ».

A la ville de Lyon 270 agents se sont déclarés grévistes, 3 crèches étaient fermées et 38 partiellement ouvertes sur les 52 que compte la ville, grâce entre autres au travail de terrain de la CGT.

Malgré le succès de cette mobilisation, plus de 300 personnes présentes au rassemblement, celui-ci laisse un goût amer. La délégation reçue à la préfecture n’était pas représentative du collectif « Pas de bébés à la consigne », étant composée uniquement de représentants syndicaux de la CFDT.

Les militants CGT pourtant présents en nombre n’ont pas été conviés à rejoindre la délégation.

A leur retour la délégation qui devait représenter le collectif, les représentants CFDT nous ont fait part de l’entretien et des revendications portées.

Celles-ci ne vont pas le sens des revendications de « Pas de bébés à la consigne ».

La délégation s’est bornée à demander que l’ordonnance contre laquelle nous nous battons « devienne une loi parce qu’une loi est amendable ». Nous avons été interpellés par de nombreux manifestants nous demandant si nous étions d’accord avec la déclaration citée.

Pour nous, à la CGT, la sécurité de nos enfants, leurs conditions d’accueil, la dégradation des conditions de travail des agents et du service rendu sont trop graves pour résumer cette loi rétrograde à un simple problème législatif, quelle que soit la forme, ordonnance, décret ou loi, nous sommes et serons toujours contre.

Cette réforme rétrograde aura des conséquences sur la qualité d’accueil de nos enfants, du nombre d’enfants accueillis par mètre carré dans une crèche, du nombre de personnel prévu pour le taux d’encadrement.

Nous continuerons à nous battre et mettrons tout en œuvre afin de rendre un service public de qualité partout et pour tous.

Le 29 mars 2019

Laisser un commentaire

Vous avez des propositions, des suggestions ou des réaction à apporter ? N'hésitez pas à commenter cet article...

avatar
1000