Point d’indice, il y a urgence !

Aujourd’hui le monde du travail est fait de précarité et de bas salaires.

Laurence Parisot, la patronne du MEDEF, disait « La vie, la santé, l’amour sont précaires, pourquoi le travail échapperait-il à cette loi ? ».

Cela a été poussé à son paroxysme ces dernières années.

Il y a de plus en plus de travailleurs pauvres dans la fonction publique, après trois modifications des grilles de salaires en quelque mois, le gouvernement a donc décidé enfin d’augmenter le point d’indice.

Au moment où nous écrivons cela n’est qu’une vaine promesse de campagne. Il serait de 3,5%…

Le SMIC ayant progressé, les échelons de la catégorie C se sont placés sous la ligne de flottaison qu’est le salaire minimum. Si le point d’indice n’augmente pas, toute la grille de C1 risque à terme de disparaître.

Actuellement sur les 11 échelons que compte cette grille 7 sont au même indice majoré de 352.

Cet indice sert à calculer le salaire brut en le multipliant par le point d’indice qui est de 4,68 603, soit un salaire net de 1309,19 €. Cette somme extravagante n’est ni plus ni moins que le salaire d’une personne qui entrerait dans la fonction publique dans la catégorie C sans les primes. Pire cette indice de 352 est aussi celui des 3 premiers échelons de la grille C2, les 3 premiers de la grille d’Agent de Maîtrise (AM), des 2 premiers échelons de B1 et des 2 premiers échelons d’aide-soignants de classe normale.

Cela ne touche donc pas que les catégories C mais aussi les B.

Mais alors un salaire décent, c’est combien ?

C’est déjà un salaire qui permet de vivre, d’avoir accès aux besoins fondamentaux, comme se loger, se chauffer se nourrir, s’instruire, se divertir, se déplacer, se soigner …

Le plus simple est de partir du réel. Regardons donc les dépenses mensuelles d’une personne seule de 35 ans dans l’agglomération Lyonnaise :

  • loyer plus charges, 60m² à 12€/m² 720€
  • électricité, (chauffage électrique), 82€
  • gaz, cuisson, 14€
  • eau, 26€
  • assurance habitation, 19€
  • redevance audiovisuelle, 13€
  • alimentation, produits ménagés, 300€
  • carte TCL (pris en charge à 50%) 33,20€
  • crédit véhicule type Dacia, 215€
  • essence, 100€
  • assurance auto, 39€
  • impôt sur le revenu, 92€
  • communication Internet, téléphone, courrier, 40€
  • habillement en moyenne 360 € par an, 30€/mois
  • frais bancaires, tenue de compte. 8€
  • une cotisation CGT, 13€

Total 1 743,20€

Les dépenses sont supérieures au salaire perçu. Comment fait-on pour vivre sans dettes ?

Que devient notre culture qui est de plus en plus onéreuse ? Elle est dispensée seulement par la télé.

Que devient notre santé physique ? S’inscrire un club de sport est hors de prix.

Que deviennent nos vacances ? Nous n’en aurons pas !

Peut-on avec un tel salaire à mettre de l’argent de côté ?

Voilà pourquoi la CGT revendique l’augmentation du point d’indice afin de vivre dignement de notre travail.

Laisser un commentaire

Vous avez des propositions, des suggestions ou des réaction à apporter ? N'hésitez pas à commenter cet article...

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments