Pôle funéraire public, le salaire de la peur !

« Humiliation, infantilisation, dénonciation, peur, antidépresseurs, pression du chiffre… »
Tout a basculé en 2020, à l’arrivée d’une nouvelle équipe de direction ayant pour mission de rendre l’établissement plus productif.
Le bilan en un peu plus d’un an est stupéfiant La direction a officialisé les licenciements « en partie déguisés par des ruptures conventionnelles » de seize personnes en ce début d’année 2021.
La suite fait froid dans le dos. Plainte d’un agent pour harcèlement sexuel et moral contre plusieurs personnes de la direction, rapport officiel démontrant des signes de harcèlements subis par les salariés et plusieurs témoignages d’agents partis ou à bout de souffle, accusant un trio démoniaque de leur avoir fait, ou leur faisant vivre, les pires cauchemars.
Le dossier est dans les mains de la présidente de l’établissement et aussi dans celles de la 1ère adjointe de la ville de Lyon.
Affaire à suivre…

Laisser un commentaire

Vous avez des propositions, des suggestions ou des réaction à apporter ? N'hésitez pas à commenter cet article...

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments