Pour les élus CGT de la ville de LYON en CHSCT la priorité c’est de veiller à la sécurité des agents.

Nous avons tenu à être présents pour assumer nos responsabilités et nos missions de représentants du personnel en CHSCT alors que les autres organisations syndicales avaient pris la décision de boycotter la réunion.

Ce qui importe aux élus CGT c’est le fond en non la forme. Nous nous battons pour votre sécurité et votre santé tout en restants lucides et en refusant de nous laisser endormir ou manipuler par la direction générale et son staff.

Nous vous livrons ci-dessous notre déclaration préalable :

Mesdames et Messieurs les membres du CHSCT,

Nous avons décidé de siéger car notre priorité et notre responsabilité restent de défendre la sécurité de nos collègues, agents de la Ville de Lyon.

Nous siégeons lors de ce CHSCT de déconfinement malgré l’absence de concertation , le silence des élus municipaux, les décisions unilatérales de l’administration, les interpellations du Maire restées sans réponse et l’ignorance dans laquelle on nous a maintenus quant aux Plans de Continuité des Activités des directions et aux missions essentielles de la Ville.

Nous notons que la seule prise de parole de l’Adjoint aux ressources humaines a été consacrée à justifier la contrainte des cinq jours de congé imposés aux agents durant le confinement.

Durant cette période, en guise de dialogue social, nous n’avons eu droit qu’à des réunions d’information hebdomadaires pilotées par le secrétaire général adjoint chargé des ressources humaines. L’administration ayant considéré les représentants du personnel comme un moyen, parmi d’autre de garder un lien avec les personnels confinés à leurs domiciles ou un moyen d’alerte pour veiller à ce que, ceux d’entre nous partis « au front », selon la métaphore guerrière chère aux dirigeants nationaux, ne soient pas excessivement exposés.

Toutes nos propositions ont été écartées et nos demandes ignorées.

De la même façon que l’État a infantilisé la population française et l’a jugée définitivement irresponsable, votre administration est restée sourde aux inquiétudes des agents, à leur indignation face à des ordres incohérents de certains chefs en mal de reconnaissance et enclins à des initiatives personnelles et a continué d’ignoré l’expertise des agents de terrain.

La communication vers les agents a été conçue sur ce même modèle à la fois paternaliste, faussement protecteur et rassurant. On y perçoit nettement la condescendance des décideurs de la Ville.

Nous vous avons fait part, dans un document qui vous a été adressé hier, de propositions concrètes.

Celles-ci nous paraissent relever du bon sens et de la moindre exposition des agents qui reprennent leurs activités.

Nous vous demandons d’y prêter attention et de vous montrer plus préoccupés de la santé des agents que du respect de votre autorité et d’être enfin à leur écoute. En effet il est temps de reconnaître aux agents l’intelligence de leur expérience et de leur métier et de diriger cette collectivité en s’appuyant sur cette intelligence.

Les élus CGT en CHSCT

Laisser un commentaire

Vous avez des propositions, des suggestions ou des réaction à apporter ? N'hésitez pas à commenter cet article...

avatar
1000