Quand la communication fait gagner

Vous l’avez sûrement aperçu ou en avez entendu parler à la télé, à la radio, sur les réseaux sociaux, dans la presse lyonnaise.

Je vous parle bien évidement du tract de la CGT de la ville de Lyon sur les piscines et du fameux tract « les dents du maire ». Ce tract est loin d’être anecdotique par la réaction qu’il a pu susciter. Les médias n’ont pas hésité à s’en saisir. Ce qui a permis au combat des agents d’être médiatisé et connu de tous.

Ce n’est pas la première communication de ce type de la part de la CGT. Déjà, par le passé elle a fait quelques tracts, l’un avait mis en scène Gérard Colomb en accessoiriste de marionnette avec dans le rôle de la marionnette Kepenekian, le maire intérimaire de l’époque. Un autre était un avis de recherche de notre maire actuel.

Force est de constater que seul ce type de communication permet de toucher et d’être audible en tout cas le but recherché a été trouvé et les agents eux n’ont pas eu à se mettre en grève pour voir aboutir leurs revendications. On peut tout de même regretter que des revendications légitimes doivent passer par de la caricature pour les voir aboutir.

Finalement c’est celui qui crie le plus fort et dont la voix porte le plus loin qui gagne. C’est à l’image de cette société de consommation où l’on consomme aussi bien des combats que des revendications et dont la date limite de consommation est très courte.

Alors utilisons leurs outils pour gagner et construire le rapport de force et fidélisons ceux que nous avons touchés.

La fameuse charte du dialogue social n’avait pas prévu ça !

Laisser un commentaire

Vous avez des propositions, des suggestions ou des réaction à apporter ? N'hésitez pas à commenter cet article...

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments