Un drôle de déménagement aux service des sports de la ville de LYON

Fort d’une longévité de plusieurs décennies, le service entretien des terrains de la ville de Lyon, a connu les grandes heures du stade de Gerland.

Situé initialement sous le complexe sportif et dans plusieurs bâtiments autour, les jardiniers et le service technique, ont pu rendre toute sa splendeur à ce site et bien entendu, exercer leur compétence sur les terrains de foot et de rugby de la plaine des jeux de Gerland.

Tout le monde se souvient de ces soirées particulières, où passion et frénésie s’entremêlaient, au son des supporters, les nuits de ligue des champions. De nombreux souvenirs partagés par beaucoup, c’est aussi ça, le service public.

Mais hélas, tout s’arrête en juillet 2019. Le CTS mute à Corbas et le service entretien des terrains, doit lui aussi quitter le stade de Gerland, suite à la réquisition par le LOU rugby, des infrastructures. Bien sûr, L’Olympique lyonnais avait déjà quitté le secteur, pour aller sur Décines, dans leur nouveau stade.

Au-delà de la déception ressentie par les agents, le déménagement fut rapide et de nombreuses questions sont restées en suspens.

A l’heure actuelle, un nouveau bâtiment abrite les jardiniers. Il est composé d’un vestiaire garçon et d’un vestiaire fille, au niveau supérieur, et d’un réfectoire au rez-de-chaussée.

Le matériel est quant à lui, stocké et entreposé sous un chapiteau, sur le parking en face du palais des sports.

Une situation qui devait être provisoire et qui semble belle et bien se pérenniser. La direction des sports avait pourtant pro­mis, d’étudier un nouveau site d’installation pour le matériel et les engins, sous le skate Park de Gerland. Pour le moment, plus de réunions, aucunes informations n’ont été transmises aux agents, quant au devenir de ce projet, dont on leur avait pourtant dit, qu’il serait effectif pour l’été 2021.

Les conditions de travail des agents de l’entretien des terrains, se sont considérablement détériorées. D’une part, en 1 an et demi , 4 vols de camions ont été signalés ; la non sécurisation du parking en est la raison principale, ni caméra, ni système de sécurité fiable ne sont installés. Les agents l’ont pourtant demandé, à de nombreuses reprises. Les transports de matériel sont beaucoup plus nombreux, ils sont dus au déplacement du poste de mécanicien qui était sur place avant, et qui se retrouve au garage municipal rue Bataille, désormais. Les agents doivent donc assurer le transport des machines au garage, pour révision, panne ou casse, ce qui se rajoute à leur mission quotidienne.

Désormais, ils doivent garer les poids lourds à Jean Jaurès, ce qui leur fait perdre encore, 1 h et demi par jour, sans compter le trafic de circulation.

Les nouveaux arrivants ne bénéficient pas d’une dotation avant plus de 8 mois. Ils travaillent avec leurs affaires personnelles.

Les jardiniers, qui sont amenés à épandre de l’engrais très souvent, ne bénéficient pas d’une aire de lavage réelle, ce qui est en désaccord avec les protocoles réglementaires sur les déchets chimiques.

Pour ces différents motifs, les agents attendent une réunion pour clarifier leur situation et ainsi leur permettre de travailler dans les conditions qui étaient les leurs, à l’époque.

Laisser un commentaire

Vous avez des propositions, des suggestions ou des réaction à apporter ? N'hésitez pas à commenter cet article...

guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
Geoffray
Geoffray
20 jours plus tôt

Tout est fait pour que ce service meurt avec le temps